Colbert
Le croiseur Colbert - (c) tous droits réservés 2003-2016 - contact : dossiersmarine@free.fr
     Chronologie Historique
Accueil Vie du Colbert Les Colbert Le CLM Colbert Copains d'alors Galerie photo Le croiseur-musée

      1953

               La construction d'un deuxième croiseur anti-aérien (le croiseur De Grasse

était le premier) pour la Marine Nationale était prévue dans le budget de 1953.

               Décembre : la construction du navire débute à l'arsenal de Brest (bassin du

Salou, au fond de la Penfeld).

     1956

                24 mars : mis à flot.

     1957

                5 décembre : début des essais à la mer.                     

     1959

                5 mai : mis en service.

                2 novembre : arrivée du Colbert à Toulon. Il y sera basé toute sa vie.

                17 novembre : appareillage pour exercices aux Baléares.

                27 novembre : arrivée à Mers-el-Kebir.

                30 novembre – 1 décembre : appareillage pour Nemours – violente

tempête – retour à Mers-el-Kebir.

                2 décembre : appareillage pour exercice ANABAS au large d’Arzew.

                5-8 décembre : escale à Alger.

                11 décembre : mouillage en baie d’Ajaccio (mauvais temps).

                12 décembre : arrivée à Toulon.

                16 décembre : départ de Toulon pour l’exercice BOOMERANG avec la 6ème

flotte.

                18 décembre : retour à Toulon en compagnie du croiseur Desmoines et du

Général Eisenhower

     1960

                 19 janvier : exercice de défense aérienne à la mer.

                21 janvier : retour à Toulon.

                30 janvier : mouillage en rade de Villefranche.

                1 février : appareillage pour exercice.

                1-3 février : exercice au large de Toulon.

                17 février : mouillage à Golfe Juan.

                18 février : départ pour Mers-el-Kebir.

                19 février : exercice de ravitaillement à la mer par des vents atteignant 120

km/h.

                20 février : arrivée à Mers-el-Kebir.

                23 février : mouillage à Arzew.

                24 février : départ pour la croisière Noire.

                25 février : passage du détroit de Gibraltar.

                26 février : rencontre de l’escadre légère au large du Maroc.

                1 mars : escale à Las Palmas (Canaries) de 0800 à 1700.

                2-5 mars :arrivée à Agadir à 0630 – participation aux secours suite au

terrible tremblement de terre.

                7-9 mars : mouillage à Port-Etienne (Mauritanie).

                11-15 mars : escale à Dakar.

                18-22 mars : escale à Abidjan.

                25-28 mars : nouvelle escale à Dakar.

                1 avril : passage du détroit de Gibraltar.

                2-3 avril : escale à Mers-el-Kebir.

                5 avril : arrivée à Toulon.

                2 mai : appareillage de Toulon pour exercice SANS ATOUTS IX.

                6-7 mai : escale à Bizerte.

                10-15 mai : escale à Venise – mouillage à l’entrée du Grand Canal.

                17-20 mai : escale à Corfou.

                21-23 mai : escale à Tarente.

                24 mai : passage du détroit de Messine – tour du Stromboli.

                26 mai : arrivée à Toulon.

                Début juin : escale à Nice pour le centenaire du rattachement du Comté de

Nice à la France

                27-29 juillet : appareillage de Toulon pour exercice.

                1 août : appareillage de Toulon pour Mers-el-Kebir.

                2-3 août : escale à Mers-el-Kebir.

                6 août : participation à un défilé naval devant Lagos (Portugal) pour le 500e

anniversaire de Henri Le Navigateur.

                8-11 août : escale à Lisbonne

                15-16 août : mouillage devant Théoule.

                7 septembre : départ de Toulon.

                9 septembre : arrivé à Lisbonne. Le Colbert va y stationner un mois en tant

que QG d’un exercice OTAN.

                5 octobre : départ de Lisbonne.

                7 octobre : arrivée à Toulon.

                29 novembre : appareillage pour exercice d’escadre.

                9 décembre : arrivée à Mers-el-Kebir à l’occasion du général de Gaulle.

                12-16 décembre : voyage Mers-el-Kebir – Toulon.   

     1961

                4 janvier : appareillage de Toulon.

                5 janvier : arrivée à Mers-el-Kebir pour le référendum qui a lieu le 8.

                10-11 janvier : retour sur Toulon.

                31 janvier : appareillage de Toulon.

                2-3 février : escale à Mers-el-Kebir.

                8-11 février : escale à Las Palmas (Canaries).

                13-15 février : mouillage à Port-Etienne (Mauritanie).

                17-20 février : escale à Dakar.

                24 février – 3 mars : escale à Abidjan.

                6 mars : arrivée à Dakar.

                14-16 mars : participation à l’exercice BARRACUDA dans la baie de Rufisque

– retour sur Dakar.

                20 mars : appareillage de Dakar.

                26-28 mars : escale à Mers-el-Kebir.

                29 mars : arrivée à Toulon.

                18 avril : appareillage pour Casablanca.

                25 avril : retour à Toulon avec les cendres du Maréchal Lyautey. Le même

jour, appareillage pour les côtes algériennes en raison du putsch d’Alger.

                23 mai : appareillage de Toulon pour la croisière de printemps (Baléares-

Barcelone).

                30 mai : départ de Barcelone.

                9 au 12 juin : mouillage en baie de Villefranche

     1962

                 4 mai : appareillage.

                7 mai : franchissement de Gibraltar.

                8 mai : au large de Casablanca..

                9 mai : au large de Lisbonne.

                11 mai : arrivée à Brest à 0800.

                15 mai : appareillage pour Le Havre.

                17 mai : le Colbert croise le Queen Elisabeth au large – échange de saluts.

                18 mai : arrivée au Havre

                20 mai : ce dimanche est « journée portes ouvertes » pour les familles.

                21 mai : appareillage pour Anvers.

                22-26 mai : escale à Anvers

                28 mai 0930 – 2 juin 1400 : escale à Hambourg

                5 juin : arrivée à Brest.

                6 juin : départ de Brest à 0715 – salut à La Jeanne d’Arc à 0930.

                11 juin : passage devant Gibraltar.

                12 juin : accident d’hélicoptère sur la plage arrière. Il s’écrase sur le pont.

Les deux occupants sont sains et sauf. Par contre un matelot du Colbert est

mortellement blessé par les débris de pales.

                13 juin : arrivée à Toulon à 0700 pour déposer le corps – appareillage à

0800.

                26-28 juin : escale à Gibraltar lors du transit Toulon-Gibraltar en vue du

grand carénage.

     1963

                 4 juillet : première mission officielle après sa sortie de carénage : escale à

Portsmouth, avec l'amiral Amman, Préfet maritime de la 2ème Région.

                17 juillet : escale à Plymouth.

                19 août : appareillage de Brest pour regagner Toulon avec escale à Funchal

(Madère).

                16 octobre : l'escadre appareille pour la croisière "Mousson" en Océan

Indien avec, notamment, le Colbert et le De Grasse.

                10 décembre : nouvel appareillage pour un exercice de tir sur un LCT en

mer et escale à Mers-el-Kébir..

                13 au 16 décembre : escale à Alicante.

                18 décembre : retour à Toulon.

     1964

                  28 janvier : sortie avec le De Grasse et l'Arromanches. Les trois bâtiments

sont à Ajaccio du 31 janvier au 6 février et manœuvrent au large de la Corse jusqu'au

8.

                1er mars : l'amiral Patou, commandant l'escadre, quitte le De Grasse et met

sa marque sur le Colbert.

                5-9 mai : sortie avec le Surcouf, le Maillé-Brézé, La Bourdonnais, le

Jauréguiberry et La Seine. Ces bâtiments sont à Calvi du 6 au 8 et rentrent le 9 mai.

                5 au 20 juin : participation à l’exercice "Tramontane". Il est à Palma de

Majorque du 5 au 10, avec huit escorteurs, le sous-marin Doris et le bâtiment de

soutien logistique Rhin. Le croiseur fait ensuite une escale à Barcelone du 11 au 16,

avec sept escorteurs.

                15 août : participation aux cérémonies du 20ème anniversaire du

débarquement de Provence (le 15 août 1944). Le matin du 15 août, il mouille au

Drammont, avec le croiseur américain Springfield et le destroyer britannique

Cassandra. L'après midi, le croiseur est à quai lors de la revue navale passée sur rade

de Toulon par le général de Gaulle, à bord de La Combattante.

                2 septembre : appareillage de Toulon pour accompagner le général de

Gaulle en Amérique du Sud. Le général et Madame de Gaulle vont être logés dans

les appartements de l'amiral, spécialement décorés avec des pièces fournies par les

musées nationaux et la ville de Paris.

                4 septembre : Le Colbert franchit le détroit de Gibraltar pour traverser

l'Atlantique.

                14-17 septembre : escale à Fort de France.

                21 au 23 septembre : escale à Balboa.

                27 septembre : escale à Callao.

                29 septembre : le général de Gaulle embarque sur le croiseur à Arica, au

Chili avec la vedette du bord.

                1 octobre : débarquement du général à Valparaiso avec une vedette

chilienne.

                9 octobre : le Colbert franchit le détroit de Magellan et arrive à

Montevideo.

                10 octobre : le général rembarque.

                13 octobre : le croiseur appareille pour gagner Rio de Janeiro où le général

débarque puis rentre en France par avion.

                19 octobre : le Colbert repart de Rio.

                21 octobre : mouillage à Banado de Una.

                22 octobre : escale à Salvador de Bahia du 22 au 24, puis traversée de

l'Atlantique.

                30 octobre au 2 novembre : escale à Abidjan.

                5 et 6 novembre : escale à Dakar.

                11 et 12 novembre : escale à Gibraltar.

                14 novembre : arrivée à Toulon.

     1965

                  16-17 janvier : escale à Villefranche.

                1-6 février : sortie d’entraînement avec l’escadre

                22 février : appareillage de l’escadre avec le vice-amiral d'escadre Patou à

bord du Colbert. Vers les Canaries, l'escadre légère rallie l'escadre toulonnaise. Les

deux formations réunies regroupent onze des dix huit escorteurs d'escadre

construits.

                12-17 mars : pendant cette période, les bâtiments se dispersent pour faire

escale dans les îles Canaries, le Colbert mouillant à Ténérife.

                19 au 23 mars : le croiseur et le Clemenceau font escale à Casablanca.

                26 mars : retour à Toulon avec l'escadre.

                9 au 25 juin : opération Etna en mer Tyrrhénienne. Le Colbert et l'Escadre

sont accompagnés, au début de la sortie, par le croiseur porte-hélicoptères Jeanne

d'Arc et sa conserve, l'aviso-escorteur Victor Schoelcher.

                12 au 15 juin : escale à Naples.

                19 au 20 juin : escale à Tarente

                21 au 23 juin : escale à Catane.

                4 octobre : la nouvelle escadre de la Méditerranée (nouveau nom donné à

l’escadre) appareille pour le golfe de Bonifacio et rentre, avec le Colbert le 16

octobre.

                30 octobre au 1er novembre : le Colbert fait une escale de routine à

Barcelone.

     1966

                 13 janvier : début de la croisière d'hiver, baptisée Trait d'Union. L'escadre

de la Méditerranée appareille ce jour là, avec le Colbert, le Cassard, le Casabianca, le

Tartu, Le Béarnais, Le Vendéen, le Camélia et Gustave Zédé.

                18 au 23 : escale à Santa Cruz de Ténérife et manœuvres avec cinq

escorteurs d'escadre et La Saône de l'escadre de l'Atlantique.

                28 janvier au 2 février : escale à Cadix avec le Casabianca et le Tartu.

L'escadre de la Méditerranée fait une brève escale à Mers-el-Kébir et manœuvres

avec l'Arromanches avant de rentrer à Toulon le 11 février.

                15 avril : appareillage de l’escadre pour la croisière de printemps Cérigo. Le

Colbert, l'Arromanches, le Maillé-Brézé, le Tartu, L'Agenais, Le Béarnais, Le Vendéen,

l'Aréthuse, l'Ariane, l'Eurydice, le Camélia et le Gustave Zédé.

                19 et 20 avril : escale à Corfou avec quatre escorteurs et deux sousmarins.

Les souverains grecs seront reçus à bord lors d’une escale au Pirée.

                9 mai : le croiseur quitte la Grèce.

                16 mai : retour à Toulon, puis exercices sur les côtes de Corse avec

l'Arromanches, le MailleBrézé et Le Béarnais.

                24 et 25 mai : escale à Ajaccio avant de rentrer sur Toulon le 26.

                28 au 31 mai : mission de représentation à Villefranche.

                7 et 8 juin : le Colbert, l'Arromanches, quatre escorteurs et le sous-marin

Vénus manœuvrent sur les côtes de Provence au profit du Cours supérieur

Interarmées.

                16 septembre : entraînement individuel sur la côte provençale.

                6 octobre : il est rallié à la mer par le Maillé-Brézé, le Casabianca, Le

Béarnais et Le Provençal.

                8 au 10 octobre : il fait escale à la Spezia et rejoint Toulon le lendemain.

                1-3 novembre : exercice franco-espagnol "Murcie III", sur les côtes de

Provence et de Corse, avec six escorteurs, l'Eurydice. la Vénus, le Gustave Zédé et

des unités espagnoles.

                15 novembre : début de la croisière d'hiver Emaux avec l'escadre en

Méditerranée orientale.

                23 au 30 novembre : escale à Beyrouth avec trois escorteurs rapides et un

dragueur.

                2 au 10 décembre : escale à Istanbul.

                12 au 16 décembre : escale à Tarente.

                20 décembre : l'escadre revient à Toulon.

     1967

                30 janvier : départ de la croisière d’hiver Camées.

                2 au 6 février : escale à Cadix, puis appareillage pour les Canaries.

                11 au 17 février : exercice de débarquement Atlantide est fait avec les

Espagnols, suivi d'une escale à Las Palmas.

                4 mars : retour à Toulon..

                6 au 7 mars : appareillage pour des exercices sur la côte de Provence, avec

le Casabianca, quatre escorteurs rapides et le Gustave Zédé.

                2 au 13 mai, appareillage pour des exercices sur la côte de Provence, avec

six escorteurs, deux sous-marins et le Gustave Zédé.

                juin : le croiseur gagne Brest pour un nouvel agencement en vue du voyage

du général de Gaulle au Canada à l'occasion de l'Exposition Internationale de

Montréal. Le Mobilier National et les Affaires Culturelles fournissent tableaux et

meubles.

                15 juillet : le général et Madame de Gaulle embarquent sur le croiseur, à

Brest. La traversée de l'Atlantique  va être mouvementée.

                20 juillet : rallié par l'escorteur d'escadre Bouvet, le croiseur fait une brève

escale à Saint Pierre et Miquelon le, puis remonte le Saint Laurent.

                23 : arrivée à Québec où il sert de résidence flottante au président de la

République, au quai de l'Anse aux Foulons, au pied de la citadelle. Une réception se

déroule sur la plage arrière du croiseur.

                24 juillet : le "Vive le Québec Libre" prononcé par le général du balcon de

l'Hôtel de Ville de Montréal bouleverse le programme, et ce dernier prend l'avion le

lendemain pour rentrer à Paris.

                Le Colbert et le Bouvet quittent Québec à 5 heures, comme prévu, et

arrivent à Montréal à 17 heures. Ils y retrouvent les escorteurs d'escadre Chevalier

Paul et Du Chayla.

                30 juillet : les quatre bâtiments français appareillent de Montréal et

rentrent en France pour le 8 août.

                Août : le Colbert hisse la marque du vice-amiral d'escadre Philippon,

nouveau commandant de l'escadre de la Méditerranée. La première grande sortie a

pour but un exercice "Alligator III", en Côte d'Ivoire avec la Force Amphibie

d'Intervention.

                9 septembre : appareillage de Dakar.

                13 au 17 septembre : exercice de débarquement près d'Abidjan.

                18 au 20 septembre : escale à Abidjan.

                22 au 28 septembre : escale à Dakar. Le retour en métropole est coupé par

un arrêt aux Canaries

                2 au 6 octobre : escale du Colbert  à Madère, avec le Tartu et le Casabianca.

                20 au 28 novembre : le croiseur ressort de Toulon pour exercice.

     1968

                  25 janvier : appareillage, avec le Cassard et les escorteurs côtiers L'Enjoué,

Le Frondeur, L'Alerte et L'Adroit. Le Béarnais rallie le lendemain.

                27 janvier : participe aux premières recherches après la disparition du sous-

marin Minerve.

                28 janvier : retour à Toulon.

                31 janvier au 5 février : appareillage et escale à Livourne.

                6 février : il repart avec le Cassard et trois escorteurs côtiers pour des

exercices sur les côtes de Provence et en mer Tyrrhénienne.

                8 au 12 février : escale à Tarente, puis retour à Toulon le 14.

                20 au 22 février : exercices sur la côte de Provence avec des escorteurs

d'escadre brestois venus à Toulon pour un stage au Centre d'Entraînement de la

Flotte, le Kersaint et le Bouvet.

                1 au 10 mars : exercice Fair Game VI avec la 6e flotte, en Méditerranée

occidentale.

                mai : croisière de printemps. Le croiseur est accompagné du Cassard, des

escorteurs rapides Le Normand, L'Agenais, L'Alsacien, Le Provençal, du sous-marin

Amazone et du Gustave Zédé.

                13 au 18 mai : escale à Istanbul.

                21 au 27 mai : escale à Beyrouth avec le Cassard, L'Alsacien, Le Provençal et

le Gustave Zédé.

                31 mai au 3 juin : escale avec les mêmes bâtiments moins le Gustave Zédé,

à Corfou, puis à Augusta le 4 juin, à Salerne le 5, à Gaéte le 7, à Livourne, avec Le

Normand, du 8 au 11.

                12 juin : retour à Toulon.

                4 au 8 novembre : exercice interallié en Méditerranée occidentale, avec le

porte-avions Foch, l'escorteur d'escadre D'Estrées et les escorteurs rapides l'Alsacien

et le Vendéen.

                10 novembre : exercice "Eden Apple", en mer Tyrrhénienne, avec

L'Alsacien, Le Provençal, la Junon et la Doris.

                16 au 20 novembre : escale à Naples et retour à Toulon.

                9 au 19 décembre : sortie avec des unités de l'escadre de la Méditerranée

et de l'escadre de l'Atlantique. Le chef d'état-major de la Marine, l'amiral Patou, est

à bord du Colbert le 18 lors du retour de ce dernier à Toulon.

     1969

                  16 janvier : le Colbert quitte Toulon. Il est rejoint à la mer par le D'Estrées,

sorti de Toulon le 18.

                23 au 27 janvier : les deux bâtiments font une escale à Dakar.

                30 janvier au 3 février : escale à Abidjan.

                4 au 7 février : escale officielle à Tema, au Ghana.

                7 février : ils sont ralliés en mer le 7 par l'aviso-escorteur Amiral Charner.

                11 février : escale de ravitaillement au cours d'une brève escale à Dakar.

                13 au 15 février : escale à Nouadhibou, puis rallie aux Canaries les escadres

de la Méditerranée et de l'Atlantique et des unités espagnoles.

                21 au 24 février : le Colbert et le Clémenceau font une escale à Las Palmas.

                25 au 28 : les deux navires participent à l’exercice franco-espagnol

"Atlantide 69".

                7 mars : l'escadre de la Méditerranée rentre à Toulon.

                21 au 26 avril : l'escadre sort sur les côtes de Provence.

                29 au 30 avril : nouvelle sortie

                6 au 9 mai : manœuvres en mer Tyrrhénienne.

                17 au 20 mai : participe à l’exercice Datex dans le cadre de manœuvres

nationales Exnat 69.

                4 juin : début de la croisière de printemps en Méditerranée centrale. Le

contre-amiral Sauzay, commandant de la flottille des escorteurs de la Méditerranée,

a mis sa marque sur le croiseur.

                4 au 7 juin : exercice franco-américain Transitex.

                7 juin : le vice-amiral d'escadre Philippon revient sur le Colbert alors que

l'escadre est en escale à Porto Vecchio.

                10 au 13 juin : le croiseur est à Palerme avec le Cassard, La Galissonnière, le

Rhin et La Seine avant de revenir à Toulon.

                16 au 28 juin : seconde phase de l'exercice.

                20 au 24 juin : escale à Pula, en Yougoslavie.

                28 juin : retour à Toulon le matin.

                13 août : appareillage de Toulon vers la Corse pour participer à la

commémoration du bicentenaire de la naissance de Napoléon.

                14 août : le croiseur mouille sur rade d'Ajaccio, rejoint par le Jauréguiberry,

Le Vendéen, la Diane et l'Argens.

                16 août : le croiseur repart d'Ajaccio et rentre à Toulon le même soir.

                1 au 3 octobre : sortie à la mer.

                6 au 9 octobre : participation à l’exercice Passex Toza avec cinq escorteurs.

                17 au 25 octobre : participation à l'exercice Faron IV, en Méditerranée.

                18 au 20 octobre : escale à Palma de Majorque.

                23 au 27 octobre : escale à Barcelone.

                3 novembre : le Colbert quitte Toulon et arrive à Brest le 7 novembre pour

être désarmé.

     1970

                  1 avril : début des travaux de transformation en croiseur lance missiles. Le

coût de la refonte est de 350 millions de francs.

     1971

                  en cale sèche.

     1972

                  2 au 5 octobre : Le Colbert fait une première sortie à la mer, puis ressort le

6, du 9 au 12, le 13, du 23 au 25, du 25 au 27 octobre, du 7 au 9 et du 13 au 14

novembre.

     1973

                  23 janvier 1973 : sortie à la mer avec l'escorteur d'escadre Maillé-Brézé.

                26 au 29 mars : essais de missiles Masurca.

                2 au 5 avril : essais de missiles Masurca.

                4 mai : appareillage de Brest pour une traversée de longue durée, avec des

bâtiments neufs ou sortant de refonte comme le croiseur.

                7 mai : escale aux Açores, puis traversée de l'Atlantique.

                14 au 16 mai : escale aux Saintes.

                16 au 22 mai : escale à La Guayra.

                24 mai : arrivée à Norfolk.

                26 mai : l'escadre de l'Atlantique, avec le Foch, le Duquesne, le Bouvet, le

Maillé-Brézé, Le Bourguignon et La Seine, rejoint le croiseur.

                29 mai : appareillage de l’escadre et du Colbert

                1 au 6 juin : escale à New York du croiseur, du porte-avions et du Bouvet.

                18 juin : après une escale à La Horta du Colbert et du Duquesne, l'escadre

retraverse !'Atlantique et arrive à Brest.

                25 et 26 juin : le croiseur reçoit la visite de l'amiral de Joybert, chef d'état-

major de la Marine, qui passe une journée à la mer.

                5 juillet : le Colbert est admis au service actif. Il devient le bâtiment amiral

de l'escadre de l'Atlantique.

                8 au 11 septembre : sortie d'entraînement.

                5 au 10 novembre : participation à l’exercice Britex Gemex, avec des unités

françaises, britanniques et allemandes.

                18 au 24 novembre : participation à l'exercice Capricorne, avec le Foch, le

Bouvet et la Saône.

                25 novembre au 7 décembre : exercice suivi d'une escale à Toulon.

                10 décembre : escale à Cadix.

                14 décembre : retour à Brest.

     1974

                21 au 26 janvier : sortie pour remise en condition.

                5 février au 7 mars : participe à la sortie d'hiver.

                5 février : le croiseur, qui a embarqué le commando Trepel, est accompagné

du Foch, du Suffren, du Kersaint et de La Saône. L'escadre de l'Atlantique retrouve

l'escadre de la Méditerranée au large des Canaries. Cette dernière est composée de

cinq escorteurs d'escadre, un escorteur rapide et deux sous-marins. Le premier

exercice, baptisé Escuadras 74, réunit 21 navires français et espagnols, dont le porte-

hélicoptères Dédalo, un ancien porte-avions américain du même type que nos

anciens La Fayette et Bois Belleau.

                11 au 15 février : escale à Las Palmas avec le Foch, le Kersaint, La

Galissonnière et le Rhin.

                15 février au 2 mars : appareillage, et en mer, le vice-amiral d'escadre

Guillou est remplacé au commandement de l’escadre de l’Atlantique par le vice-

amiral Pétrochilo. Le croiseur participe à l’exercice Ines Il, du 15 au 21, puis

escale à Lisbonne, avec le Foch et La Saône, jusqu'au 27. L'escadre est de retour

à Brest le 2 mars.

                12 au 16 mars : entraînement de groupe.

                6 mai : croisière de printemps, avec le Clemenceau, le Bouvet, le

Vauquelin, le Casabianca et La Saône. Le Gascon et Le Bourguignon rallient à la

mer.

                8 mai : jonction avec la Jeanne d'Arc et le Forbin au large du Maroc.

                11 mai : essai de remorquage par le Clemenceau.

                12 mai : Le Colbert, le Bouvet, le Casabianca et La Saône quittent

l'escadre pour une croisière en Amérique du sud.

                20 au 24 mai : les 4 bâtiments font escale à Bahia.

                27 au 30 mai : escale à Santos.

                31 mai au 5 juin: escale à Rio de Janeiro.

                17 au 19: escale à Funchal.

                22 juin : rentrée à Brest.

                19 au 27 septembre : le Colbert sort de Brest pour entraînement

individuel, puis pour exercice de groupe.

                12 novembre : Il repart pour la sortie d'automne, avec le Foch, le

Suffren, Le Corse et Le Gascon.

                29 novembre : appareillage de Brest, avec le Foch armé en porte-

hélicoptères, pour les Antilles où une rencontre est prévue le 16 décembre

entre le président de la République française, monsieur Giscard d'Estaing et le

président des Etats-Unis, monsieur Gerald Ford.

                9 décembre : arrivée à Fort de France

                17 décembre : appareillage avec le Foch pour Brest

                23 décembre : disparition en mer du capitaine de corvette Roy, chef du

service intérieur.

                24 décembre : arrivée à Brest.

     1975                 

18 février : le Colbert quitte Brest, avec le Dupetit Thouars, pour l’opération

Atlas. Ils retrouvent au large Le Normand, Le Bourguignon et le Rhône.

                27 février au 3 mars : le croiseur fait escale à Las Palmas.

                5 au 10 mars : escale à Casablanca, avec le Dupetit Thouars et Le

Normand.

                14 mars : retour à Brest.

                20 mai : début de la sortie de printemps Le Normand, Le Gascon et Le

Lorrain.

                23 au 26 mai : ce groupe est à Oslo.

                28 au 31 mai : escale à Stockholm.

                2 au 6 juin : escale à Léningrad avec Le Normand.

                10 au 15 juin : escale du croiseur, seul, à Londres.

                17 juin : rentrée à Brest.

                25 juin : sortie des familles au large de Brest.

                13 au 17 octobre : sortie de groupe.

                Le 28 octobre, le croiseur sort pour un entraînement de groupe avec

l'Aconit, le Casabianca, Le Picard, Le Bourguignon, et La Saône.

                7 novembre : escale le à Portsmouth et retour le soir à Brest.

                7 au 21 novembre : participation à l'exercice Ocean Safari

                1 décembre : sortie avec la frégate Tourville, Le Gascon, Le Lorrain et La

Saône. Ils retrouvent la frégate Duguay-Trouin, le Dupetit Thouars, le Vauquelin,

le D'Estrées, le Du Chayla et le Morse pour l’exercice fantasia.

                6 au 9 décembre : le croiseur et la Saône font escale à Casablanca.

                13 décembre : retour à Brest.

     1976

                  9 février : appareillage  avec le Tourville et l'Aconit, pour la mission

SURNORD (navigation d’études en eaux froides dans le grand Nord).

                20 au 23 février : escale à Bergen.

                1 au 4 mars : escale à Hambourg.

                5 au 9 mars : escale à Amsterdam.

                11 mars : retour à Brest.

                1 au 4 juin : le Colbert, portant la marque du vice-amiral Philippe de

Gaulle, escorté du Kersaint et du Casabianca, fait escale à Plymouth.

                Fin juin : appareillage de Brest pour la Méditerranée.

                25 au 29 juin : escale à Santa Cruz de Ténérife

                30 juin au 5 juillet : escale à Cadix. 

                11 juillet : participation à la revue navale de Nice à Toulon, puis retour

sur Brest.

                5 octobre : le Colbert et la frégate De Grasse appareillent de Brest et de

Lorient pour les USA à l'occasion du bicentenaire de la création des Etats-Unis.

                14 au 17 octobre : escale à Norfolk.

                17 au 21 octobre : escale à Yorktown.

                22 au 25 octobre : escale à Baltimore.

                4 novembre : arrivée à Brest.

                8 novembre : appareillage de Brest.

                16 novembre : le croiseur redevient le navire-amiral de l'escadre de

Méditerranée, et ceci jusqu'à son désarmement en 1991.

                9 au 13 décembre : escale à Tunis avec la Rance.

     1977

                  20 janvier : croisière en Méditerranée. Il participe à un exercice de

débarquement en baie de Santa Manza, près de Bonifacio. Il reconnaît une zone

de mouillage de bâtiments soviétiques, participe à des exercices avec la marine

grecque au large de ce pays, puis longe les côtes du Liban, de l'Egypte et de la

Libye.

                2 au 7 février : escale à Tarente avec le Rhin, puis regagne Toulon où il

entre en IPER.

                fin 1977 : reprend la mer

                15 au 26 novembre : exercice ILES D'OR avec les Suffren, Duquesne,

D'Estrées, La Galissonnière, Le Béarnais, Le Provençal, Le Vendéen, D'Estienne

d'Orves, Aréthuse, Amazone, Flore, Vénus, L'Ardent, Acanthe, Rance, Isère et

des unités ouest-allemandes, italiennes, britanniques (dont le porte-avions Ark

Royal), américaines, hollandaises et grecques (48 bâtiments).

                16 au 19 décembre : après une brève escale à Toulon, participe à

l’exercice LA FAYETTE.

     1978

                  1 février : appareillage du Colbert en compagnie du Suffren et du

Duquesne pour entraînement de groupe.

                12 au 16 février : escale à Alexandrie.

                21 au 24 février : mouillage à Lattaquié.

                1 mars : retour à Toulon.

                2 au 4 mars : participation à la sortie Focol.

                11-12 avril : participation à l'exercice Armée de l'Air DATEX 78.

                24 au 27 avril : sortie.

                2 mai ; sortie en mer. Il remorque une cible sur laquelle un Etendard IV

M de la flottille 17 F fait un exercice de tir. Mais ce dernier se met en vrille et

s'écrase à la mer.

                5 au 8 mai : escale à Palerme.

                9 mai : rentre à Toulon.

                15 au 31 mai : appareillage pour l’exercice DAWN PATROL en

Méditerranée occidentale, avec le Foch, le Suffren, le Guépratte et l'Isère.

                4 juin : journée "portes ouvertes".

                5 juin : il appareille pour la sortie de groupe STENDHAL.

                12 au 15 juin : mouillage à La Sude avec Le Vendéen et le Rhin.

                19 au 23 juin : escale à Sébastopol.

                25 au 30 juin :participe à l'exercice RAPACE.

                12 au 15 septembre : sortie avec le Foch, le Guépratte, le Tartu,

l'Agenais, le Béarnais et la Saône.

                26 au 29 septembre : escale à Messine avec le Tartu.

                10 octobre : regagne Toulon pour quatre mois d'IPER à l'arsenal.

     1979

                18 au 24 février : sortie

                4 mars : sortie avec l’escadre. Le Clemenceau rejoint le 8.

                13 au 17 mars : Ce dernier, avec le Colbert et le D'Estrées, est en escale

au Pirée.

                23 au 25 mars : escale à La Spezia avec le Tartu et rentre le 26 mars.

                2 au 5 avril : effectue sortie.

                4 au 7 mai : escale à Marseille.

                12 au 25 mai : exercice Dawn Patrol.

                25 mai : repart de Toulon immédiatement.

                28 mai au 1 juin : en escale à Istanbul avec le D'Estrées et La Saône,

                8 juin : retour à Toulon.

                19 septembre : entraînement de groupe.

                28 au 30 septembre : il participe aux Journées de la Marine Nationale,

mouillé sur rade de Cannes.

                3 octobre : arrive à Valence avec Le Provençal.

                9 octobre : il rentre à Toulon.

                5 au 8 novembre : sortie.

                12 au 19 novembre : exercice ILES D'OR.

     1980

                  28 janvier : appareillage de Toulon avec le Duguay- Trouin et Le

Vendéen. Les trois bâtiments prennent position dans le détroit de Sicile puis

dans le golfe de Gabès, prêts à soutenir la Tunisie, après un incident grave à

Gafsa le 27 janvier avec un gros commando de volontaires tunisiens soutenus

par la Libye.

                14 février : sortie pour le CEF.

                19 février : appareillage.

                23 au 26 février : fait une escale à Palerme et rentre le 28.

                19 mars : nouvelle sortie avec escale à Gênes du 21 au 24, fait un tir de

Masurca et rentre le 29 mars.

                1 septembre : sortie avec le Suffren au cours d'un stage au CEF.

                20 septembre : Il mouille à Calvi le  et regagne Toulon le 23, toujours

avec le Suffren.

                29 septembre au 4 octobre : sortie pour essais.

                5 au 9 octobre : sortie pour essais.

                20 octobre : exercice Faron. Les unités participant à !'exercice sont à

Toulon du 25 au 27, ressortent et rentrent définitivement, pour les Français, le

31 octobre.

                30 novembre : le croiseur, le D'Estrées et le Guépratte repartent pour

un exercice Frimas 80, avec un mouillage à Santa Manza du 5 au 7. Le Colbert et

le Guépratte font une escale à La Spezia avant de rentrer le 12 décembre 1980.

     1981

                  20 au 22 janvier : sortie à la mer.

                26 janvier : il repart le, avec l'aviso D'Estienne d'Orves.

                5 au 9 février : les deux bâtiments sont à Athènes.

                17 février : le croiseur rentre.

                25 au 28 février : sortie pour concours au profit du CEF, puis du 1 au 7

mars, avec le Clemenceau et le D'Estrées. Il tire un Masurca le 4 mars.

                8 mars : appareillage pour des exercices avec l'escadre.

                18 au 22 mars : escale à Lisbonne avec le D'Estrées, le Guépratte et le

D'Estienne d'Orves, et rentre le 27 mars.

                26 au 30 avril : sortie pour divers concours.

                10 mai : appareillage pour un entraînement de groupe Coriolan, avec le

Clemenceau, la corvette Georges Leygues, le Guépratte et le pétrolier

ravitailleur d'escadre Meuse. Le croiseur mouille à Ajaccio.

                21 au 24 mai : escale à Alexandrie. Il passe encore à Palerme et rentre

le 4 juin.

                8 au 12 juin : sortie avec le Suffren et le Guépratte

                27 au 30 juillet : sortie pour entraînement individuel.

                1 septembre : le Colbert entre en grand carénage à l'arsenal de Toulon.

     1982

                grand carénage

     1983

                27 au 31 janvier : escale à Tunis.

                2 février : retour à Toulon.

                13 février : sortie au profit du CEF.

                14 au 18 mars : sortie d'entraînement à la défense aérienne

ESPAGNOLETTE, avec le Foch.

                8 au 9 avril : exercice DATEX.

                2 au 10 mai : exercice TERCEROL.

                10 au 14 mai : escale à Split avec le Guépratte.

                18 au 27 mai : exercice DISTANT DRUM.

                13 au 18 juin : sortie au profit du CEF.

                19 au 22 septembre : sortie entraînement HARMONIE SE.

                29 septembre au 7 octobre : entraînement de groupe Guinderesse.

                15 novembre: escale à Civita Vecchia.

                 17 novembre : regagne Toulon. 

     1984

                 mars : sorties pour essais après Iper.

                4 au 15 juin : sortie d'entraînement coupée par une escale à Palma de

Majorque du 7 au 12.

                18 au 22 septembre : sortie pour entraînement individuel.

                26 septembre au 5 novembre : sortie avec l’escadre pour l’exercice

d'automne, faisant escale à Thessalonique jusqu'au 14 octobre, à Venise

jusqu'au 25, avec le Montcalm, et à Syracuse jusqu'au 5 novembre.

                fin novembre : il accomplit une mission Gladiateur.

     1985

                  23 janvier au 22 février : participation à une série d'exercices groupés

sous le nom d'AMPHOLD. le Colbert fait une escale à Malaga du 30 janvier au 4

février, avec l'aviso Premier-maître L'Her, le sous-marin La Praya et le ravitailleur

Meuse. Il fait une escale à Casablanca jusqu'au 19 février et regagne Toulon le

22 février.

                5 mars : stage CEF.

                11 au 16 mars : stage CEF.

                12 & 13 mars : participation à DATEX.

                17 au 19 mars : sortie pour essais.

                14 mai au 2 juin : appareillage de Toulon avec le D'Estrées. Les deux

bâtiments font escale à Patras du 20 au 24, sont à Palerme jusqu'au 2 juin

                3 au 7 juin : exercice amphibie interarmes FARFADET avec

incorporation de la TF625 simulant une intervention de la FAR.

                16 septembre ; sortie.

                3 au 7 octobre : participation à une seule phase de OTAN DISPLAY

DETERMINATION.

                9 au 28 octobre : repart de Toulon, fait une escale à Naples, avec le

Foch, du 18 au 23.

                2 au 13 novembre : exercice ILES D'OR, avec des bâtiments de cinq

autres nations, dont trois porte-avions.

     1986

                  5 au 6 février : sortie.

                11 février au 13 mars : appareillage pour un entraînement baptisé

Centurion en Atlantique, avec le Foch. Il arrive à Santa Cruz de Ténérife le 17, est

à Dakar, avec le Dupleix. du 27 février au 4 mars et revient à Toulon le 13 mars.

                28 avril : appareillage.

                5 au 9 mai : escale à Palma de Majorque.

                2 juin : sortie pour un entraînement des forces.

                6 au 10 : escale à Corfou.

                14 au 16 : escale à Tarente.

                26 au 30 : escale à Civita Vecchia.

                3 juillet : rentrée à Toulon.

                17 au 19 septembre : sortie pour exercices individuels.

                1 au 19 octobre : mission de surveillance maritime Osiris en compagnie

du Foch. Il est à Istanbul jusqu'au 12 et rentre le 19 octobre.

                Octobre 1986 à mars 1987 : Iper.

     1987

                  3 au 7 mars 1987 : sortie pour un entraînement pour le CEF.

                16 mars au 1 avril : sortie pour entraînement de forces avec une escale

à Naples du 23 au 28 mars.

                14 avril : essai de consommation à PMP, atteignant 31,9 nœud.

                15 mai au 4 juin : sortie avec escale à Barcelone du 18 au 23. Il est

engagé dans l’exercice Medlant qui se termine à Brest.

                Le croiseur quitte Brest le 8 juin, participe à l'exercice "Korrigan" du 9

au 12, fait une escale à Casablanca du 17 au 22 et revient à Toulon le 25 juin.

                3 au 4 octobre : escale à Tunis.

                12 au 14 octobre : escale à Augusta.

                19 au 22 octobre : escale à Palerme.

                23 octobre : rentre à Toulon.

                15 au 21 novembre : entraînement de groupe Louisiane franco-

américain.

                30 novembre : escale à Palma

                5 décembre : rentre à Toulon.

     1988

                  11 au 14 janvier : entraînement individuel.

                4 au 6 février : entraînement individuel.

                11 février au 18 mars : repart pour un entraînement de groupe, fait

une escale à Lisbonne du 19 au 23, à Cadix le 29, à Santa Cruz jusqu’au 4 mars, à

Malaga du 10 au 15.

                26 mars : appareillage avec le Dupleix.

                1 au 7 mai : les deux bâtiments arrivent à Alexandrie le 1, sortent le 3

et le 4 pour manœuvrer avec les frégates égyptiennes El Suez et AI Zaffer,

repartent d'Alexandrie le 7.

                14 mai : escale à Naples, puis rentrent à Toulon le 19, après l’exercice

Farfadet.

                10 juin : stage CEF.

                24 mai : sortie.

                4 juin : mouille à Ajaccio avec le Duperré et rentre le lendemain.

                6 août : le Colbert appareille de Toulon.

                16 au 19 août : escale à Djibouti. Il en repart le 19, avec l'aviso-

escorteur Commandant Bory qui accompagne le croiseur jusqu'au détroit de

Malacca.

                31 août au 4 septembre : escale à Singapour, avec le Balny.

                16 septembre : arrivée à Nouméa. Le vice-amiral Bergot, commandant

les forces maritimes du Pacifique, met sa marque sur le croiseur.

                22 septembre : ce dernier quitte Nouméa avec les avisos-escorteurs

Commandant Bory et Amiral Charner.

                26 septembre au 4 octobre : escale à Sydney avec participation le 1

octobre à une grande revue navale à l'occasion du bicentenaire de l'Australie.

Une soixantaine de bâtiments de guerre appartenant à seize nations participent

à la revue. Le croiseur français, trop haut de 73 cm pour passer sous le pont de

Sydney, participe à la revue entre le bâtiment de ligne américain New Jersey (BB

62) et le porte-aéronefs britannique Ark Royal. Le vice amiral Bergot quitte le

croiseur à la fin de l'escale à Sydney.

                12 au 17 octobre : escale à Melbourne avec le Commandant Bory.

                21 au 23 octobre : escale à Adelaïde.

                28 octobre au 2 novembre : escale à Freemantle.

                8 novembre : passage à l'île Saint Paul.

                13 novembre : escale à La Réunion.

                22 novembre : escale à Mayotte.

                28 au 30 novembre : escale à Djibouti.

                10 décembre : rentre à Toulon.

     1989

                  23 janvier : entraînement de groupe.

                26 au 31 : escale à Barcelone avec le Duperré.

                4 au 14 février : sortie pour l’exercice Phi nia.

                17 au 20 avril : entraînement individuel.

                24 avril : sortie.

                30 avril au 2 mai : exercice Pangolin avec la marine tunisienne.

                4 au 9 mai : escale à Naples avec le Foch et le Var.

                14 au 17 mai : escale à Alexandrie avec le Foch et la frégate Cassard.

                26 mai : retour à Toulon.

                12 au 15 juin : sortie pour entraînement individuel .

                16 au 17 juin : sortie avec le Foch, au profit des villes marraines avec

escale à Ajaccio le 17.

                12 au 17 juillet : sortie avec escale à Villefranche le 13 et à Monaco le

17.

                1 août : sortie pour exercices.

                6 au 8 septembre : entraînement individuel.

                27 septembre : sortie pour exercices.

                2 octobre : sortie entraînement, IPER.

     1990

                  janvier : le Colbert sort pour essais du 8 au 10, du 15 au 18 et du 24

au 25 janvier 1990.

                29 janvier au 7 février : sortie avec le Foch, avec escale à Valence du 2

au 6 février..

                7 au 16 mars : sortie avec concours pour le CEF, est à Civita Vecchia du

9 au 12, rentre le 14, repart le 15 pour concours aéro, rentre le 16.

                22 au 23 mars : sortie.

                18 au 20 avril : sortie pour entraînement de groupe.

                20 au 24 avril : exercice Farfadet 90.

                28 avril : rentre à Toulon.

                7 au 14 mai : sortie pour un exercice interarmes.

                16 mai : appareillage de Toulon le pour une mission de représentation

en mer Noire, baptisée Agasol, avec le Duquesne. Le vice-amiral Tripier, devenu

préfet maritime de la IIIème région et commandant en chef pour la

Méditerranée, met sa marque sur le croiseur pour la mission.

                21 mai : passe à Istanbul.

                22 au 26 mai : escale à Sébastopol avec le Duquesne.

                28 mai au 2 juin : escale à Istanbul.

                5 au 8 juin : escale au Pirée.

                11 juin : retour à Toulon.

                19 juin : le Colbert sort pour un exercice de tir.

                13 août : le croiseur appareille de Toulon pour sa dernière grande

mission baptisée Salamandre. Il est accompagné par le Clémenceau et le Var. Le

groupe, formant le Task Group 623.2, est commandé par le contre-amiral Wild,

commandant l'aviation embarquée. Il constitue la force d’intervention française

envoyée dans la région.

                17 au 18 août : le canal de Suez est franchi dans la nuit, croiseur en

tête.

                22 au 28 août : ce dernier est à Djibouti. La Task Force gagne ensuite le

golfe d'Oman où les hélicoptères du Clemenceau participent à des manœuvres à

Fudjaira puis à Oman. Le groupe rejoint ensuite la mer Rouge.

                23 et le 24 septembre : le Clemenceau débarque ses hélicoptères dans

le port saoudien de Yanbu pendant que le croiseur assure des escortes en mer

Rouge.

                5 octobre : rentre à Toulon avec le Clemenceau et est maintenu en

alerte.

                12 au 13 novembre : sortie pour entraînement individuel.

                19 au 21 novembre : sortie pour un exercice franco-italien.

                22 novembre : sortie pour un exercice de tir.

                26 novembre : sortie pour concours pour essais.

                décembre 1990 à janvier 1991 : est placé en PEI.

     1991

                  22 au 23 janvier : sortie à la mer.

                5 au 7 mars : sortie à la mer.

                13 au 20 mars : reprend la mer pour l’opération Southern Guard.

                26 au 27 mars pour entraînement individuel.

                3 avril : appareillage avec le Clemenceau, le Dupleix et la Meuse.

                12 au 19 avril : escale remarquée à Venise.

                25 avril : rentre à Toulon.

                21 mai : dernière sortie à la mer, avec les familles et plusieurs de ses

anciens commandants.

                24 mai : retiré du service actif. Le dernier commandant, le capitaine de

vaisseau de Kersauson, débarque le lendemain.

     1992

                1 mai : reclassé Q 683, il quitte Toulon le jour même, remorqué par

l'Abeille Bretagne.

                12 mai : le convoi arrive à Bordeaux et l'ancien croiseur est amarré au

quai des Chartrons.

                12 juin 1993 : ouverture au public du croiseur-musée.